Décrocheurs : mode d'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Décrocheurs : mode d'emploi

Message  Vincentcorsa le Mar 27 Jan - 8:39

Décrocheurs : mode d'emploi

Il faut un peu d'entraînement pour utiliser les décrocheurs de façon optimale, et il est tout à fait normal de cafouiller un peu au début. Ne vous laissez pas décourager : le jeu en vaut la chandelle car non seulement les leurres coûtent cher, mais une fois l'art du décrochage maîtrisé vous n'hésiterez plus à pêcher les secteurs encombrés, souvent les meilleurs pour les carnassiers.


L'art du décrochage passe par une foule de petits détails triviaux, mais qui ajoutés les uns aux autres font la différence entre un pêcheur efficace et un pêcheur frustré. La mise en oeuvre du décroche-leurres n'est qu'une des facettes de cet art, la phase ultime en quelque sorte.

Le premier pas consiste à ne pas s'accrocher trop souvent. Cela sort un peu du cadre de ce chapitre, mais il est clair qu'un débutant s'accroche plus facilement qu'un pêcheur chevronné, parce qu'il manque de précision dans ses lancers, n'anticipe pas, conduit mal sa ligne, se place mal, se laisse surprendre et ferre systématiquement dans les obstacles, etc.
Il n'y a pas de honte à ça -tout le monde y est passé- et pas trop de remèdes non plus, mis à part la pratique et l'habitude qui seules peuvent donner les bons réflexes.

Le deuxième pas consiste, en cas d'accrochage, à ne pas tirer comme une brute sur la canne en espérant que "ça va lâcher" : en général ça ne lâche pas et l'on enfonce l'hameçon solidement dans l'obstacle, rendant les tentatives de décrochages ultérieures encore plus aléatoires. Dans certains cas on peut même dépasser la limite de rupture de la canne...
Au lieu de tirer, il faut donner de petites secousses sèches du scion, de façon à faire tressauter le leurre : bien souvent l'hameçon prend du jeu, le leurre bascule et se dégage.

En cas d'échec, il faut se placer à la verticale du point d'accrochage et recommencer la manoeuvre (secousses, etc.). C'est là que le pêcheur en barque possède un énorme avantage sur le pêcheur du bord. Ce n'est pas juste mais c'est comme ça : après tout si l'on investit dans une barque, il faut bien en retirer quelques privilèges...

Lorsque toutes les manoeuvres "douces" de décrochage ont échoué, alors seulement on utilise le décrocheur. À ce stade certains préfèrent rompre la ligne, en arguant que l'on va "casser le coup", c'est à dire faire peur aux carnassiers qui pourraient s'y trouver. C'est un choix qui se défend, encore que tout dépende de la valeur du leurre : on sacrifie plus facilement un leurre souple à 10 fr qu'un poisson nageur à 100 fr... Par ailleurs il n'est pas vraiment démontré que le décrocheur effraie le poisson, dans certains cas je suis tenté de penser qu'au contraire il attise leur curiosité. Enfin bref...

La mise en oeuvre du décrocheur passe par 4 étapes, qu'il faut s'efforcer d'enchaîner rapidement :


PREMIÈRE ÉTAPE: placer la barque correctement.


Il faut au minimum revenir à la verticale du point d'accrochage, et dans l'idéal il est même préférable de se placer un peu en deçà, c'est à dire à la verticale de la position qu'occupait le leurre un ou deux mètre avant l'accrochage (voir dessin). Cette précaution permet de bien dégager la ligne, car si celle ci frotte contre l'obstacle le décrocheur ne pourra pas descendre jusqu'au leurre.

Quand il n'y a pas de vent tout va bien, mais dans le cas contraire les choses se compliquent car la barque ne reste pas au bon endroit, et risque de dériver avant que le décrocheur ne soit arrivé au fond. Si l'on pêche à deux, l'un contrôle la barque pendant que l'autre s'occupe du décrocheur. Si l'on est seul il faut anticiper sur la dérive, et commencer à mettre le décrocheur en place avant que la barque ne soit arrivée dans le "bon créneau". Dans certains cas désespérés (vent violent et leurre de grande valeur accroché dans 15 m d'eau), il m'est arrivé d'ouvrir le moulinet, de positionner et d'ancrer la barque 30 m en amont afin de pouvoir me placer en donnant du mou sur la corde : la crise de nerf n'est pas loin, mais quand on n'a qu'un seul exemplaire d'un leurre qui marche du tonnerre, on est prêt à tout pour le sauver...
DEUXIÈME ÉTAPE: envoyer le décrocheur.


La main gauche tient la ligne (éviter de se servir de la canne pendant la manoeuvre) et la main droite met le décrocheur en place. Avec le mousqueton (décrocheur à traction) c'est très simple. Avec le plomb (décrocheur à percussion) c'est un peu plus délicat. On aura pris soin de chasser le tube de plastique du décrocheur avant de commencer la manoeuvre : glisser la ligne dans la fente du plomb (point d'attache du cordonnet vers le haut...), tenir la ligne et le plomb de la main gauche, glisser de la main droite le tube en plastique fendu sur la ligne puis le glisser en force dans le plomb de telle sorte que les deux fentes soient à l'opposé l'une de l'autre. C'est prêt.

Bien tendre la ligne d'une main et le cordonnet de l'autre, puis lâcher le décrocheur en tenant la poignée du dérouleur de façon à ce que rien n'entrave la descente. Il est primordial que la ligne reste bien tendue jusqu'à ce que le décrocheur arrive au fond, sinon gare aux emmêlages.
TROISIÈME ÉTAPE: le décrochage.



On ressent nettement le choc du mousqueton ou du plomb quand il entre en contact avec le leurre, et le bon réflexe consiste à donner aussitôt un peu de mou dans la ligne. Très souvent le choc suffit à décrocher le tout, surtout si l'on n'a pas ferré dans l'obstacle. Si rien ne se passe il faut tenter les manoeuvres suivantes :

Décrocheur à traction : donner des secousses simultanées sur la ligne (sans donner trop de mou) et le cordonnet. Faire monter et redescendre le mousqueton plusieurs fois, insister jusqu'à ce que la chaînette "trouve" l'un des hameçons. Cela arrive plus ou moins vite selon la configuration de l'accrochage, mais il est bien rare qu'on n'y parvienne pas. Au besoin déplacer un peu la barque pour essayer sous un autre angle. Une fois que "ça a pris", tirer progressivement sur le cordonnet, de plus en plus fort mais sans secousses. L'hameçon s'arrache, s'ouvre, casse, ou l'obstacle monte, mais de toute façon "ça vient".

Décrocheur à percussion : faire remonter le plomb de 30 ou 50 cm et le laisser retomber brusquement. Répéter la manoeuvre plusieurs fois, au besoin en faisant varier les angles. Attention, la ligne doit rester tendue en permanence, suffisamment pour éviter les emmêlages, mais pas au point d'empêcher le leurre de "reculer". C'est un coup à prendre.
À noter qu'avec le plomb, le décrochage intervient généralement lors du premier ou des premiers chocs. Il est rarement payant d'insister longuement.
Faites attention quand vous êtres accroché dans un éboulis rocheux, car il y a un risque pour que le décrocheur s'y coince définitivement, vous obligeant à tout casser. C'est pourquoi il est bon d'avoir un ou deux plombs de secours (ainsi que les tubes en plastique).


QUATRIÈME ÉTAPE: récupérer le leurre.


En théorie ce n'est qu'une formalité, mais il y a quelques risques :
- Le risque de tout lâcher pour se saisir de la canne ou de l'enrouleur. Le duo leurre-décrocheur retombe dans l'obstacle et s'accroche d'autant plus irrémédiablement que la ligne et le cordonnet sont désormais emmêlés : gag ! Dés le décrochage il faut donc tirer l'ensemble un ou deux mètres hors de l'obstacle, et saisir la canne sans donner de mou. Une troisième main serait la bienvenue, mais avec un peu d'habitude on y parvient sans problème.
- Le risque que la ligne et le cordonnet s'enroulent l'un sur l'autre et s'emmêlent sérieusement pendant la remontée. C'est surtout le cas si votre cordonnet est vrillé (d'où l'importance du dérouleur spécial), et avec le plomb qui a tendance à tourner à la remontée (c'est plus rare avec le mousqueton). À vrai dire ce problème d'emmêlage est surtout constaté en pêche très profonde (15 m et plus). Si l'on pêche en eau moins profonde tout se passe généralement pour le mieux.
L'idéal, si l'on est deux, est que l'un récupère le cordonnet à l'enrouleur pendant que l'autre récupère la ligne au moulinet, en essayant de rester synchronisés. Cela permet également de soulager la canne qui peut peiner à remonter le décrocheur. Si l'on est seul il faut remonter le tout au moulinet plutôt qu'à l'enrouleur : ainsi la ligne reste bien tendue, et s'il y a emmêlage inextricable (assez rare tout de même), on sacrifiera plutôt le cordonnet, ce qui est un moindre mal. De plus, en orientant la canne lors de la récupération, on dispose d'un bras de levier qui permet d'écarter un peu ligne et cordonnet.

Voilà, si vous avez eu le courage de lire ces explications un peu laborieuses jusqu'au bout, vous êtes désormais un homme riche :-))
Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas pêcher aux leurres ou pour rester à l'écart des secteurs encombrés...
Décrocheur à percussion : faut-il attacher le plomb ou non ?


Deux écoles s'opposent : les partisans du plomb libre et ceux du plomb attaché (avec enrouleur donc).

Les premiers, comme Christian Cochard, guide de pêche corrézien bien connu, partent du constat que le pourcentage de réussite du décrocheur à percussion avec certains leurres (supérieur à 90% pour les têtes plombées ou les cuillers à dandiner) ne justifie pas que l'on s'em...bête avec un dérouleur et tout le bataclan: un décrocheur ça doit être simple et rapide à mettre en oeuvre. Il est vrai que se contenter de mettre le plomb sur la ligne, de le laisser tomber puis de ramener le tout est beaucoup plus facile et agréable que de batailler avec un enrouleur d'une main et une canne de l'autre.

L'inconvénient de cette méthode est qu'en cas d'échec on perd le décrocheur : à peu près un par sortie si j'en juge par les séances de pêche que j'ai faites avec Christian. Cela suppose que l'on dispose d'un moule performant pour pouvoir les fabriquer en série, ainsi que d'une réserve de plomb conséquente.
L'aspect écologique n'est pas très brillant : un décrocheur de 200 gr par sortie, quand on pêche 50 jours par ans, ça fait 10 kg de plomb dans l'eau. Si tout le monde en fait autant...

C'est pourquoi je préfère la méthode du plomb attaché, même si elle est plus contraignante, car on ne perd ainsi qu'un ou deux plombs par an, et encore, en utilisation intensive sur fonds rocheux. Il est évident que le fait d'avoir un dérouleur parfaitement au point rend cette méthode beaucoup moins fastidieuse.

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Décrocheurs : mode d'emploi

Message  yoyocarpe le Mar 27 Jan - 8:52

pas mal se petit oiutils je pense que je vais m'en faire un bravo

yoyocarpe
Petit posteur.
Petit posteur.

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 34
Localisation : oise
Emploi/loisirs : chaudronnier soudeur , pêche de la carpe
Date d'inscription : 07/06/2008

http://carpist-passion.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Décrocheurs : mode d'emploi

Message  Vincentcorsa le Mar 27 Jan - 9:25

Vous pourrez trouver, le mode d'emploi pour en fabriquer un dans la boite a mamaille..

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Décrocheurs : mode d'emploi

Message  freddy054 le Mar 27 Jan - 9:34

sa se vend aussi j avais vu sa au lac du der il en ont tous la bas et sa coute pas chere

freddy054
Très bon posteur.
Très bon posteur.

Masculin
Nombre de messages : 529
Age : 42
Localisation : toul
Emploi/loisirs : la peche et les poissons
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Décrocheurs : mode d'emploi

Message  river le Mar 27 Jan - 16:28

c'est pas mal mais bon apres une fois que l'on sacroche rarement on n'en na pas besoin lol mais interesent quand meme

river
Fidèle du forum.
Fidèle du forum.

Masculin
Nombre de messages : 1035
Age : 24
Localisation : thiebaumenil
Emploi/loisirs : peche
Date d'inscription : 16/09/2008

http://0ocarpiste-54o0.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Décrocheurs : mode d'emploi

Message  vavouch le carpiste le Mar 27 Jan - 17:54

c'est specialement prevu pour vincent ces machins.......mdr

vavouch le carpiste
acro du forum
acro du forum

Masculin
Nombre de messages : 3535
Age : 23
Localisation : 90
Emploi/loisirs : carpiste
Date d'inscription : 27/01/2008

http://vavouchlecarpiste.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Décrocheurs : mode d'emploi

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum