La pêche du silure à dandiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default La pêche du silure à dandiner

Message  Vincentcorsa le Jeu 19 Mar - 6:08

Cette technique qui se situe entre la pêche aux leurres et la pêche aux
appâts naturels permet de capturer des silures de toutes tailles et
contrairement aux idées reçues les surprises de tailles sont
fréquentes...

Le principe est assez simple, on se laisse dériver en barque en
dandinant son montage au plus près du fond tout en frappant l’eau à
l’aide du fameux clonck



Montage avec octopus en plastic.
Les têtes et culs de fosses ainsi que les pointes d’îles sont des
postes de premier choix. Les piliers de pont, les hauts murs qui
plongent à pic ainsi que les péniches amarrées depuis longtemps
fournissent également d’excellents postes.

A défaut, il faut se laisser dériver le long de l’ancien lit du fleuve
qui correspond généralement à la partie la plus profonde du cours d’eau.

L’idéal est d’avoir à sa disposition une canne de mer à fil intérieur
du type « pêche à soutenir » mais une canne classique peut parfaitement
faire l’affaire. Toutefois afin de réduire les risques de casse causés
par l’enroulement de la tresse autour du sillon, je vous conseille
d’enfoncer un morceau de grosse gaine souple sur l’anneau de tête.



Canne à fil intérieur.
Les hameçons sont garnis d’un panaché de gros vers de terre, de
lanières de calamars, de sèches ou d’encornets. Pour augmenter
l’attraction, on peut ajouter un octopus en plastique ou un teaser en
laine au dessus du plomb et l’imbiber d’extraits de vers « worm extract
» ou d’arômes carnés type « crayfish » ou « monster crab ».



Shéma du montage.
Il est également possible de positionner un autre montage à une
profondeur différente de celle à laquelle on dandine, celui-ci étant
alors soutenu par un gros flotteur.

La touche peut être excessivement discrète ou alors très brutale. Dans
le premier cas, une légère résistance est perçue lors de la remontée du
montage, il suffit alors de le laisser redescendre doucement en se
préparant à ferrer.
La touche est en général suivie d’un rush violent du silure, il est dès
lors très important de ne pas entourer la tresse autour de ses doigts
ni du clonck lorsque l’on dandine le montage. Un gant de jardinage est
un allié précieux, tant pour tenir la tresse lors de la dandine du
montage que pour pouvoir saisir vos prises par la mâchoire.



Il faut le tenir fermement.
Lors de la séance photos évitez de suspendre vos prises par la
mâchoire, vous risqueriez de dénuquer le silure, sa colonne vertébrale
n’étant pas prévue pour soutenir un tel poids.
Si vous voulez le photographier sur toute sa longueur, posez le sur vos genoux et soutenez lui la tête tout simplement !

Pensez à bien oxygéner le silure avant de lui rendre sa liberté, c’est lui qui décide de partir…

Les populations de silures sont bien représentées en Meuse, et ce dans
tous les biefs alors n’hésitez plus, une fois que vous y aurez goûté
vous serez comme moi, vous ne pourrez plus vous en passer !

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum