Les techniques: Pêche au toc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Les techniques: Pêche au toc

Message  Vincentcorsa le Dim 25 Nov - 13:45

Pêche au toc : Pêche traditionnelle aux appâts naturels, cette technique descend des origines de la pêche, présenter à la truite un appât qui lui est familier, ver, larves.... Modernisée pour s'adapter aux matériels récents, elle est une technique exigeante sur la connaissance de l'eau, des poissons et une adaptation constante aux conditions, courant, profondeur....
Simple sur le principe: une ligne sans flotteur, la plus fine possible, mise dans le courant, l'appât et la ligne doivent évoluer près du fond, sans contrainte et dériver à la même vitesse que l'eau. Avec le fil dans une main, à la touche, vous allez ressentir le "toc, toc" de la truite d'où le nom. Quelques différences dans la technique suivant que vous pêchiez en ruisseau, torrent ou rivière.
Pêche au toc en ruisseau et petite rivière: Les rives sont souvent boisées et les postes à truite peuvent être d'un accès difficile, et pourtant, il faut persister pour glisser l'appât à travers les branches pour atteindre la souche, le trou, le petit rapide où se tient la truite.
Le matériel : Pour éviter l'accroche du fil dans les branches , préférer une canne à fil intérieur, de longueur 3,5 à 4,5m, action de pointe car souvent il faudra sortir la truite juste après la touche, sans la laisser se réfugier au trou. Moulinet simple avec prolongateur (Ritmo). Fil de 12 à 16/100. En parcours dégagé vous pouvez ajouter des indicateurs de touche, type rigoletto. Hameçon de 10, 12 ou 14 adaptés à la taille de l'appât.
L'action de pêche : La discrétion est impérative, pas de bruit, pas d'ombre projetée sur le ruisseau, attention quand vous passez la canne!
La plombée est primordiale, pour bien diriger l'appât dans les airs , l'amener rapidement à la profondeur voulue tout en le laissant dériver sans contrainte. Plombée groupée dans les courants, plus étalée dans les endroits dégagés et si le courant est faible et peu profond un seul plomb à 50cm de l'hameçon peut suffire. Vous serez donc obligé de changer souvent votre plombée pour vous adapter.
Seules des dérives courtes seront possible, mettre votre appât (ver, larve ou teigne) en amont du poste et laisser dériver. A la touche, ferrer et sortir mais attention aux branches!! Cette pêche est quelquefois frustrante!
------------------------------

Pêche au toc en torrent: Là, c'est la rapidité du courant et ses turbulences, la clarté de l'eau qui posent problèmes.
Matériel : Canne classique ou à fil intérieur de 4 à 4,5m, moulinet simple manuel , fil fin (14/100 à 12/100) pour minimiser la prise du courant , plombée souple pour permettre de suivre les turbulences, petits plombs sphériques plus ou moins espacés, les rapprocher dans les forts courants. Si le courant est très violent, seule une olivette fendue de 4-5g vous permettra d'atteindre la profondeur. Bas de ligne court, 50cm seulement en fort courant. Indicateur de touche, rigoletto ou morceau de laine.
L'action de pêche : La discrétion est aussi impérative, se tenir en retrait de l'eau, ne pas faire rouler les galets, profil bas. Les truites sont souvent en bordure car il y a moins de courant. Pendant la dérive, observer l'indicateur, explorer toutes les veines d'eau, devant, derrière les rochers, les remous, explorer les lignes d'écumes ( jonction eau "rapide/lente").
Pêche au toc en grande rivière: Dans cette situation, c'est le nombre des postes possible et leur détection qui est le problème. Il faut réussir à offrir à la truite à son poste, un appât qui dérive naturellement, entraîné par le courant.
Matériel : Canne télescopique à anneau ou à fil intérieur télérèglable de 4 à 5m. Certains préfèrent une canne de pêche au coup à l'anglaise pour sa puissance et sa souplesse. Là, le moulinet est important, il doit permettre des lancers longs et précis, récupération rapide, frein progressif, donc moulinet à tambour fixe avec des fils de 16, 14 ou 12/100.
Comme toujours au toc, la plombée est capitale, l'appât doit évoluer naturellement à la bonne profondeur sans jamais être bridé, donc changer souvent pour adapter votre plombée aux conditions du poste.
Comme les lancers peuvent être longs, l'indicateur devient indispensable.
L'action de pêche : Prospecter les parties calmes et profondes, les remous lents, les lignes d'écumes, les berges creusées, puis en été, les eaux rapides ( meilleure oxygénation). Levez vous tôt, vous aurez plus de chance et là, démarrer sur les bordures.
Lancer 3/4 amont en direction des postes repérés (ou supposés), canne haute pour guider la dérive, bannière légèrement tendue, laisser rouler l'appât sur le fond. Garder les yeux sur l'indicateur, ralentissement, déplacement, arrêt de la ligne: Ferrez fermement.

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Les techniques: Pêche au Vairon, les montures (1)

Message  Vincentcorsa le Dim 25 Nov - 14:20

Pêche au vairon :Dans une rivière, la truite est un redoutable prédateur: larves, nymphes, mouches mais aussi alevins et petits poissons. Les vairons, toujours présents dans les cours d'eau, représentent un met de choix, donc un appât de premier ordre.
Capture des vifs: Vous pouvez les acheter mais mieux les pêcher, canne au coup de 3m, ligne flottante en 10/100, hameçon de 16 ou 18, ardillon écrasé, appât, petit ver de terreau coupé en morceaux , ferrer dès la touche. Les mettre dans un seau d'eau fraîche ou mieux dans un aérateur. L'utilisation d'une carafe (nasse en verre) est très pratique, mais vérifier si ce mode est autorisé. Les garder au frais, en action de pêche, les garder dans un aérateur sur pile. Chez vous vous pouvez les garder dans un aquarium avec filtre et aérateur.
Les montures à vairon mort : De nombreux modèles sont présentés, les plus simples sont souvent les meilleurs
Les montures nageuses: Elles sont équipées d'un disque ou déflecteur qui dans le courant va animer le poisson d'une façon très réaliste. Ces montures "godille" aussi appelées "de l'Aulne" sont les plus employées. Voir ci-dessous.

Lochage d'un vairon sur une monture de l'Aulne:Tuer le vairon, puis faire passer le fil de la bouche à l'anus avec l'aiguille à locher. Attacher le triple et tirer sur le fil pour faire pénétrer la hampe du triple dans l'abdomen. Puis enfiler le plomb conique dans la gueule du poisson et refermer l'hameçon carré sur la tête. Pour une bonne tenue, l'oeillet du triple doit être en butée sur le plomb à l'intérieur du vairon. Si le poisson est trop long, mettre un morceau de tube souple que vous enfilerez sur le fil avant d'attacher le triple.
Monture Duborgel Montures à lest réparti : (à gauche). Le lest, un plomb moulé entre à l'intérieur du vairon, il sert aussi d'armature. Permet de descendre à l'horizontal et donne une nage très réaliste. Bien pour eaux basses.
[
url=https://servimg.com/image_preview.php?i=115&u=11501291][/url]

A droite, la monture Drakovitch, est une monture à plombée articulée. On peut facilement changer le poids ( lourdes: eaux fortes, léger: eaux normales) pour s'adapter aux conditions.
Monture Drachko
Monture casquée bohémienne A gauche; Cette monture offre des mouvements quasi verticaux au lâcher, parfaite pour explorer des eaux profondes ou à la dandinette, en sur-place devant des caches profondes.

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Les techniques: Pêche au Vairon , l'action de pêche (2)

Message  Vincentcorsa le Dim 25 Nov - 14:23

Le matériel: Avoir une canne à lancer puissante, à action de pointe, les modèles "vairon mort" "mort manié" du commerce offrent une large sélection. Longueur d'au moins 2,5m permettant un bon contrôle de la nage du vairon et un ferrage à distance. Puissance de lancer adaptée de 10 à 50g. Moulinet à tambour fixe robuste avec un frein réglable et une récupération d'au moins 70cm/tour. Vous allez lancer toute la journée, aussi choisissez un ensemble canne + moulinet léger. Fil adapté à vos conditions de pêche de 20 à 25/100.
La pêche au vairon mort peut s'adapter à tous les types de cours d'eau, en présentant un appât de taille, vous ferez sortir les grosses truites.
En début de saison: Avec des eaux fortes et froide, préférer les montures lourdes avec le poids à l'avant (type Drachko) qui favorise l'animation. Vous pourrez explorer les trous, remous, les berges... Insister sur les postes , les truites sont encore engourdies. Enfin, l'essentiel, il faut que le vairon soit au fond et s'y maintienne durant toute la dérive.
L'action de pêche est simple, présenter un petit poisson agonisant emporté par le courant, et subtile par les actions d'animation que cette présentation demande, être au fond sans accrocher, monter, relâcher, rouler... Lancer loin en amont des postes, canne haute, dès que vous sentez le fond (petits chocs), moulinez pour récupérer l'excédent de bannière. Animer de petits coups de scion qui doivent faire remonter le vairon. La touche peut être diffuse, réagissez à toute sensation anormale par un ferrage appuyé. En fin de dérive , quand votre appât commence à décrire un arc ( le vairon s'enfuit), la truite, qui a suivi, attaque brutalement, là aussi ferrer fermement.
Milieu de saison: Les eaux baissent et se réchauffent, mettre un nylon de 18 ou de 16/100 et une monture nageuse avec disque (godille) qui anime le vairon au moindre courant. Lancer 1/4 aval, ratisser les courants en arc de cercle. Vous pouvez pêcher de la berge ou en wading, toujours pêcher les bordures avant d'entrer dans l'eau. Soutenir la dérive en animant par des lâchés et retenues, mouvements latéraux et verticaux du scion. Dans un pool calme et profond, lancer 3/4 amont pour que le vairon soit à la profondeur voulue au niveau du poste, là l'animation doit être soutenue.
Pêche en lac : Il n'y a pas de courant, l'animation sera créée par la récupération, faire varier la vitesse, arrêter très brièvement reprendre, canne haute pour faire une bonne animation.... Monture godille pour pêcher proche de la surface et sur les bords. Monture type Drachko pour les tombants profonds

A la Dandine: Vous pouvez l'utiliser en rivière et ruisseaux boisés pour pêcher les trous sous les berges, les souches ou sous les grosses pierres. Vous pouvez ainsi leur présenter le vairon juste devant la gueule. Les montures sont très lestées et demandent une animation verticale, laisser descendre au fond, remonter d'un coup brusque, laisser descendre en accompagnant, ne jamais laisser le vairon immobile, frétiller puis remonter. L'attaque se produit souvent à la remontée ce qui facilite le ferrage.
Ultra-léger: Cette technique fait des ravages en ruisseau et en rivière par eaux basses et claires. La monture sera donc légère et la plus simple possible. Bas de ligne de 12 à 14/100, locher de la gueule à l'anus , attacher un hameçon de 6 ou un triple de 12. Plomber la tête avec une chevrotine placée à 1cm de la tête. Pour éviter qu'il ne glisse, avec une aiguille, passer un fin nylon par les orbites et fixer les 2 extrémités avec la chevrotine. Ou utiliser une monture Duborgel avec une olive de 1 ou 2g.
Pêche au vairon vivant : En rivière et plan d'eau et encore plus vrai pour les lacs de montagne, un vairon vivant n'a pas son pareil pour faire mordre une belle truite. En rivière, ligne simple, sans flotteur, plombée étalée en fonction du courant, nylon de 14/100, hameçon de 8 ou 10 enfilé dans les lèvres du vairon. Laisser dériver dans la veine d'eau, à la touche, laisser engamer avant de ferrer.
En lac, pour lancer plus loin, vous pouvez utiliser une bombette flottante( 5 à 10g) explorer les tombants et faire varier la profondeur pour aller au niveau où sont les truites.

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Les techniques: Dapping, Surprise, Ultra-léger et Volante

Message  Vincentcorsa le Dim 25 Nov - 14:26

Le Dapping : Technique de pêche à la mouche naturelle ou artificielle, particulièrement utilisée en Irlande sur les lacs lors des éclosions de mouche de mai, mais aussi avec des tipules, sauterelles, criquets et autres insectes.
Elle s’y pratique en bateau dérivant poussé par le vent, mais il est possible de l’utiliser du bord, pourvu que l’on ait le vent dans le dos. En ruisseau ou petite rivière, elle permet de pêcher à la mouche sans lancer.
Le matériel : En lac ou réservoir et rivière : Comme il n’y a pas de lancer, une longue canne, 4,5 à 6m (14 à 18 pieds) est indispensable.
Le moulinet sert seulement de réserve de fil.
Au bout du fil attacher un morceau de « antron yarn », sa longueur de 1m mini à 2m ou plus dépend de la force du vent, sa fonction est celle d’une voile, de prendre le vent et d’éloigner la mouche de votre canne.
D’où la règle : vent fort voile courte, légère brise voile longue.

L’antron yarn est résistant et élastique, on peut le remplacer par de la laine à tricoter ( prendre de la synthétique), mais celle-ci absorbe l’eau rapidement.
Enfin mette le bas de ligne, 14, 16 ou 18/100 fonction de la taille des poissons , longueur 2 à 3m, pour éloigner la mouche de la voile. Il ne sera pas visible par le poisson, car il ne repose pas sur l'eau.
Choisir une mouche avec des hackles fournis, mouche de mai, tipule ou des naturelles présentes sur l’eau ou que vous récoltez à proximité.
En ruisseau : Une canne plus courte peut être utilisée, 3 à 4m, l’antron yarn n’est pas indispensable et peut-être gênant dans le cas de vent fort .

Action de pêche : Se placer vent dans le dos, canne haute, avec une longueur de fil, yarn, et bas de ligne égale à la longueur de la canne. Lâcher la mouche , le vent sur la « voile » va l’emmener, baisser la canne, la mouche va se poser, virevolter sur l’eau. Lever la canne, la mouche décolle….. Avec un vent assez fort, celui qui commence à former des vagues et siffler aux oreilles et une canne de 6m, vous pêchez en face de vous à 9-10m
Par l’action de monter, baisser la canne vous donnez à la mouche une action réaliste de mouche en mouvement, avec un peu d’habitude, en déplaçant la canne latéralement, vous placez la mouche où vous voulez.
Avec des naturelles montées sur hameçon fin de fer piqué dans le thorax, vous revenez à l’origine de la pêche à la mouche sèche.
Vous pouvez ainsi mettre votre mouche proche des gobages, sans lancer, ni dragage du bas de ligne….
Cette mouche qui s’agite fait monter les truites et l’attaque est souvent brutale, certaines sautent pour l’attraper au moment où elle décolle ! Ferrer d’un coup de poignet souple et amener la truite à l’épuisette.
En ruisseau, s’approcher sans bruit et en se dissimulant derrière la végétation et laisser tomber la mouche en amont des gobages ou des postes, faire repasser plusieurs fois la mouche pour intéresser la truite.
En rivière, si par chance le vent remonte le courant, vous allez pouvoir explorer tous les postes .
Pour les endroits encombrés, arbres… réduire la voilure et le bas de ligne pour les glisser sous les branches et faire danser la mouche.
Essayez cette technique, elle est intéressante, pas de gestes complexes de lancer, et quand les truites sont mordeuses, les voir sauter à 10m de vous est amusante!!


Pêche à la Surprise: Il s'agit de surprendre le poisson, en faisant tomber, une larve , insecte, criquet ou même vers, près de la truite, celle-ci, agressive se saisit de la proie offerte. Une approche discrète , silencieuse et une très bonne connaissance des coins de pêche sont indispensables. Surtout utilisée en été, quand les truites sont habituées à prendre en surface des insectes bruyants.
Le matériel: Une longue canne à action de pointe est indispensable, minimum 4m jusqu'à 6m, télescopique et à fil intérieur, un moulinet léger équipé de nylon 14 à 16/100, avec un hameçon de 12, 14 ou 16 en fonction de l'appât, criquet, larves.... Un petit plomb juste au-dessus de l'hameçon peut aider.
Action de pêche: Opérer en retrait de la berge et du poste à prospecter, laisser tomber l'appât , "floc" et s'il n'est pas pris immédiatement, laisser dériver. En ruisseau boisé, la difficulté est de trouver le passage de la canne et du fil! C'est là qu'une canne télescopique à fil intérieur est utile. Ferrer fermement et sortir le poisson rapidement. Si les rives sont trop encombrées, remonter le ruisseau en wader, la discrétion étant toujours de mise.

Ultra-léger: Matériel classique, canne d'au moins 1,80m, moulinet léger, le lancer sous la main précis et discret vous permet d'envoyer l'appât à la bonne distance, la qualité de l'approche est primordiale, ainsi que la lecture de l'eau.

Pêche à la Volante: Mariage du toc et de la mouche fouettée, cette pêche est facile à pratiquer.
Le matériel: Canne de 4 à 5m, avec ou sans anneaux, attacher un morceau de soie flottante à l'extrémité, prolonger par un bas de ligne court et une pointe de 12,14 ou 16/100. La longueur totale, soie, bas de ligne, pointe ne doit pas dépasser la longueur de la canne de plus d'un mètre. On peut graisser la pointe et bas de ligne pour régler la profondeur de pêche.
L'action de pêche: Remonter discrètement le courant, de la berge ou en waders, lancer l'appât souplement , laisser dériver, reprendre et relancer. La canne longue et la soie flottante vous permettent d'explorer les postes.
Et puis , en changeant de ligne vous pouvez passer à la Surprise et si le vent se lève tenter le Dapping!

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Les Appâts

Message  Vincentcorsa le Dim 25 Nov - 14:34

La saison va bientôt commencer, les eaux sont froides, souvent teintées par les fortes pluies ou la fonte des neiges, et les truites bien engourdies par l'hiver.
C'est le moment de les tenter par un beau morceau , un appât naturel, ver de terre ou teigne qui, pour le moment, sont les seuls facilement disponibles.
Les vers de terre : Vous les trouverez au bord des berges des ruisseaux, sous les pierres ou vieux morceaux de bois. Les soulever délicatement et saisir les vers, les mettre dans une petite boîte en bois ou plastique contenant un peu de terre et de la mousse. Remettre la pierre ou bois en place, vous y retrouverez des vers lors de votre prochaine visite.
Plusieurs espèces sont présentes:
- Le lombric, de belle taille, à réserver pour des eaux fortes et teintées. Pour hameçon de 4 à 6
- Le ver à tête noire, ressemble au lombric, avec la tête jusqu'à l'anneau rouge foncé (photo du haut)
- le ver de berge, rouge brique, aux reflets irisés, il mesure 6 à 7cm, c'est un appât de 1er ordre. A mettre sur hameçon de 10 à 12
- Le ver de terreau, de petite taille, à mettre seul ou à plusieurs sur hameçon 12 à 16.

Les teignes : En vente chez tous les marchands d'articles de pêche et les grandes surfaces. Elles sont présentées par 50, soit dans des alvéoles de carton ondulé soit dans des copeaux de bois, coût 18 à 20FF. Elles sont dodues et efficaces en toutes saison. .
Deux façons de les mettre sur l'hameçon, une seule sur un n°12 à 14, faire ressortir l'hameçon par un des points noirs ( une patte) ou mettre deux teignes sur un n°12 : - Enfiler complètement la 1ére et la faire remonter sur le fil.
- Mettre la 2éme, faire ressortir la pointe par une des premières pattes.
- Redescendre la 1ére teigne pour repousser la 2éme sur la courbure de l'hameçon.
Ce montage va faire tournoyer les deux teignes dans le courant . Au lancer, avec une bombette, les deux teignes vont tourner presque comme une cuiller!

Dans leur boîte d'origine, elles peuvent être conservées, plusieurs semaines au frais, avec les vers, dans le bac à légume du réfrigérateur.

Les diptères sont une classe d'insectes qui représente une part importante de la nourriture de la truite, si la grande majorité de ces insectes sont trop petits pour être mis sur un hameçon;( chironomes et toutes les petites mouches), certains sont de bonne taille et peuvent mis sur un hameçon de 16 ou 14.
La mouche domestique: Facile à obtenir, vous pouvez les produire à partir d'asticots du commerce que vous laissez à T° ambiante, ils forment un cocon, d'où sort une mouche de belle taille.
A monter sur hameçon fin de fer N°14 ou 16.
Mouche de bruyère: Mouche noire avec 2 ailes claires à plat sur le dos. Un à 1,5cm de long
C'est une mouche de belle taille jusqu'à 1cm de longueur avec de longues pattes. Elles éclosent en grand nombre en mai, souvent mélangées avec des mouches de St Marc de même couleur.
Surtout trouvées sur les plans d'eau où elles se posent et sont gobées par les truites.
Mouche de St Marc: se distingue de la mouche des bruyères par sa grosse tête bien visible sur le spécimen sur la photo. Ne dépassent pas 1cm.
Elles éclosent en grand nombre en fin avril et mai et se posent sur l'eau.
Mouche à pattes rouges: Même période d'éclosion et comportement que les deux précédentes. Même taille que la mouche de St Marc
Ces trois mouches peuvent être montées sur des hameçons fin de fer N°14 ou 16 et pêchées en plan d'eau avec une longue canne et faire danser la mouche sur l'eau parmi les autres mouches ou mettre un très petit plomb pour pêcher dans le film de surface.
Enfin, une photo de 3 mouches, 2 St Marc et une patte rouges sélectionnées parmi une centaine d'autres dans l'estomac d'une truite.
L'hameçon est un n°14.



Terrestres: tipules, grillons et sauterelles....

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Pêche aux Appâts Naturels: Larves

Message  Vincentcorsa le Dim 25 Nov - 14:39

Pêche de la truite: Toutes les larves, tous les crustacés (gammares) et poissons naturellement présents dans la rivière ou le lac peuvent servir d'appâts naturels. Vous pouvez les récolter avec de petits filets ou tamis en soulevant les pierres, secouant les herbes et filtrant la vase. Vous serez quelquefois étonné de la quantité de larves (éphémères, trichoptères, chironomes...) et de gammares présents. Cela vous donne une bonne indication de la faune et de sa richesse et ceci est précieux dans le choix de l'appât ou dans le choix de la mouche. Tout d'abord une présentation des larves courantes que l'on peut trouver dans toutes les rivières de 1ère catégorie.
Les Ephémères: Les plus nombreuses ou les plus facile à récolter sont les nymphes nageuses lentes ou rapides. Elles sont présentes dans les herbes et il suffit de les secouer en amont du tamis pour les récolter.
Elles nagent en ondulant l'abdomen, elles émergent en surface ou elles sont une proie facile. Les agrippeuses, nymphes des heptagenides, sont calées sous les pierres, soulever le caillou doucement et le secouer dans l'eau au-dessus du tamis, elles sont rapides et courent sur les mailles. Enfin rarement, en soulevant une pierre à demi enfouie, vous pouvez récolter une fouisseuse (nymphe d'ephemera).
Seules les fouisseuses et agrippeuses peuvent être mise, par les derniers segments de l'abdomen, sur un hameçon fin de fer n° 16 à 18. Les nageuses sont bien petites pour être saisies et eschées, si vous avez la patience et la vue, choisir un hameçon de 18 ou 20 et en accrocher plusieurs par l'abdomen.
Les Trichoptères : ( Phrygane, sedge, caddis...) Les larves les plus connues sont les porte fourreaux faits de petites pierres ou brindilles. Chaque espèce a un fourreau typique, à gauche formé exclusivement de graviers (halesus), au milieu le fourreau est fait de graviers plus 2 brindilles qui le prolonge de chaque côté (anabolia), à droite une nymphe nue, d'une belle couleur jaune, monté sur un hameçon de 14, un morceau de choix pour une truite!

Enfin les nymphes de la famille des rhyacophila sont libres et ne font pas de fourreau, reconnaissables à leur couleur verte et aux branchies abdominales.
Toutes ces larves se récoltent sous les pierres, celles à fourreau y sont souvent agrippées ou collées, les rhyacophila se retrouveront dans le tamis.
Les porte-pierres peuvent se conserver quelques jour dans de la mousse humide au bas du réfrigérateur.

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  mickael36 le Mer 9 Jan - 23:28

jen ai atraper 2 a langlaisse hamecon de 22 et un vif sa marche aussi :D

mickael36
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 2285
Age : 35
Localisation : centre
Date d'inscription : 16/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  Invité le Jeu 10 Jan - 18:45

merci pour ce recit vincent ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  Vincentcorsa le Sam 19 Jan - 20:26

de rien, je n'ai pas tout écris moi meme, je suis allé pecher ca par ci par la sur le net, aprés j'ai arrangé ca a ma facon

_________________
partageons notre passion dans le respect et la bonne humeur.

La pêche est une drogue donc abusons d'elle sans modération !

Vincentcorsa
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6098
Age : 38
Date d'inscription : 09/11/2007

http://lefofodevincent.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

default Les techniques: Pêche au toc

Message  vavouch le carpiste le Mar 29 Jan - 17:11

bien jouer Vincent jte felicite!!!^^lol

vavouch le carpiste
acro du forum
acro du forum

Masculin
Nombre de messages : 3535
Age : 23
Localisation : 90
Emploi/loisirs : carpiste
Date d'inscription : 27/01/2008

http://vavouchlecarpiste.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  Invité le Mar 29 Jan - 17:57

c est enorme comme c est long se ke tu nous a dit sur la truite mais o moin maintenan on c est tou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Les techniques: Pêche au toc

Message  vavouch le carpiste le Lun 11 Fév - 9:51

et les gar c biento l'ouverture de cte bete!!! c koi la meilleur technique d'apres vou (en sachan ke g pa le droi de pecher au lancer Sad )?????

vavouch le carpiste
acro du forum
acro du forum

Masculin
Nombre de messages : 3535
Age : 23
Localisation : 90
Emploi/loisirs : carpiste
Date d'inscription : 27/01/2008

http://vavouchlecarpiste.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  jean84 le Lun 11 Fév - 17:25

pas le droit de pécher au lancer ? et oui nikel biento l'ouverture j'espere bien m'amuser cette année

jean84
Très bon posteur.
Très bon posteur.

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 24
Localisation : sainte cecile les vignes (84)
Emploi/loisirs : bepa travaux forestiers peche chasse
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

default Les techniques: Pêche au toc

Message  vavouch le carpiste le Lun 11 Fév - 18:49

et nn pa le droi de pecer au lancer le reglemen loblige Sad

vavouch le carpiste
acro du forum
acro du forum

Masculin
Nombre de messages : 3535
Age : 23
Localisation : 90
Emploi/loisirs : carpiste
Date d'inscription : 27/01/2008

http://vavouchlecarpiste.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  jean84 le Lun 11 Fév - 21:03

a mince !! Sad

jean84
Très bon posteur.
Très bon posteur.

Masculin
Nombre de messages : 806
Age : 24
Localisation : sainte cecile les vignes (84)
Emploi/loisirs : bepa travaux forestiers peche chasse
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  Invité le Dim 17 Fév - 14:02

dommage !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les techniques: Pêche au toc

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum